Enquire Now
AccueilÉtudes de casClair comme du cristal à travers la lentille d’un microscope stéréo ergonomique

Clair comme du cristal à travers la lentille d’un microscope stéréo ergonomique

By novembre 12, 2018Études de cas

Moores Glassworks utilise un système d’inspection Mantis et un système optique Lynx pour inspecter une vaste gamme d’objets en verre spécialisés et d’éléments en plastique moulés par injection formant des composants intrinsèques pour des applications variées.

Fabrication d’objets en verre

Moores Glassworks crée et fabrique des objets en verre pour des applications industrielles depuis près de quarante ans. Les objets en verre sont fabriqués à l’aide de machines spécialement adaptées par un ingénieur maison pour répondre aux diverses demandes pour des composants spécialisés.

Des machines, comme des tours, ont été complètement transformées à l’aide de nouveaux mandrins, brûleurs, engrenages et commandes pour fabriquer des pièces uniques performantes et de haute qualité. L’avantage d’avoir un ingénieur hautement qualifié et extrêmement expérimenté à disposition est qu’il permet de fournir un service sur mesure pour répondre aux demandes des clients de manière rapide et compétitive.

Un exemple de composant primaire fabriqué sur le site à l’aide des machines ainsi adaptées est le support multi broches qui peut être fabriqué en verre au plomb ou Kodial.

Ces composants, utilisés dans les tubes électroniques, doivent être produits en grandes quantités conformément aux configurations exactes du client. Ils sont utilisés dans les tubes électroniques de tout type, tels que les rayons X, les photomultiplicateurs, les tubes à rayon cathodique, les lampes à cathode creuse et autres tubes spécialisés.

Une inspection méticuleuse permet d’éviter l’expédition de tout composant défectueux afin de garantir des produits de la plus haute qualité.

« Nous dépendons de nos processus d’inspection pour détecter tout défaut s’étant produit au cours de la fabrication. Seule une partie de notre procédé de fabrication utilise des machines, le reste est réalisé par des êtres humains. Nous devons donc mettre en œuvre un processus d’inspection strict et rigoureux. »

Inspection optique au cours du procédé de fabrication

Des dessins et des fiches techniques aident l’opérateur à choisir l’outil de presse approprié qui est ensuite fixé sur la machine à pincer. Une fois que l’opérateur a rassemblé tous les matériaux nécessaires pour réaliser cette étape de fabrication, il utilise des techniques spécialisées et son expérience pour fabriquer avec précision la quantité requise conformément aux configurations exactes du client. Au cours de ce processus, l’opérateur réaliser des inspections aléatoires afin de maintenir un niveau de qualité satisfaisant.

Suite à cette étape du procédé de fabrication, les tiges des supports multi broches doivent être recuites afin d’annuler les contraintes. Le composant est alors chauffé à une température de 525°C pendant une durée prédéterminée dans la chambre de chauffe d’un four. Un test de contrainte est réalisé suite à la recuisson, conformément aux procédures d’inspection.

Les tiges sont enfin soumises à un nettoyage à l’acide contenant 32 % d’acide chlorhydrique à 78°C, suivi d’une submersion dans une solution d’acide acétique, d’acide nitrique et d’acide chlorhydrique. Cette procédure peut varier en fonction des tiges de verres et si elles sont fabriquées en verre dur ou tendre.

Au cours du procédé de fabrication, certains éléments fondamentaux doivent être exécutés à la perfection vu la nature du travail du verre. Il est notamment crucial que la chaleur appliquée soit à la température exacte lors de l’assemblage d’éléments en verre, comme les éléments en verre des supports multi broches, par exemple.

Il faut donc s’assurer que les tiges et les anneaux en verre soient chauffés à la bonne température et qu’une pression suffisante soit ensuite appliquée afin de fusionner les composants. Si le verre n’est pas chauffé à la bonne température, la fusion n’aura pas lieu et une capillarité peut se former dans le verre. Cela peut alors constituer un point de fuite possible qui peut, une fois le composant scellé dans l’ampoule, compromettre la solidité de l’ampoule. Cela peut, à son tour, entraîner la défaillance de toutes les ampoules d’un secteur du panneau.

Productivité accrue

Les critères d’inspection incluent notamment de contrôler la jointure de la tige et d’examiner les composants à la recherche d’autres défauts, tels que des broches tordues ou déplacées, des bulles, des fissures, des éclats ou des lignes noires au niveau des joints entre le verre et le métal, etc. À cette fin, Moores a investi dans deux microscopes stéréo Mantis et un système d’inspection stéréo optique Lynx.

« Nous sommes fiers de fournir des délais d’exécution rapides à nos clients et notre équipement d’inspection doit donc être fiable, précis et facile à utiliser. De plus, la technologie sans oculaire des systèmes d’inspection de Vision Engineering offre des avantages ergonomiques à l’équipe et permet ainsi d’améliorer la productivité. »

Avec des règlementations de qualité de plus en plus strictes et la nécessité d’augmenter la productivité, il faut pouvoir se fier à ses processus de qualité et aux outils et équipements qui permettent de mettre en œuvre de telles procédures.

Moores Glassworks utilise désormais deux systèmes stéréo d’inspection optique de Vision Engineering qui offrent des avantages ergonomiques aux opérateurs, comme une visualisation sans fatigue.

Une vaste gamme de produits en verre destinés à des applications industrielles est inspectée avec ces microscopes sans oculaire. Moores Glassworks continue d’agrandir sa gamme de produits et de fournir une variété de composants de configurations complexes à ses clients, ce qui fait que le processus d’inspection restera une procédure inestimable en termes du contrôle qualité de leurs produits.